Don't Miss

Burundi: vers un retrait de la CPI?

By on October 7, 2016

Juste après un Coseil des ministres autour du président Pierre Nkurunziza, le Burundia décidé de quitter la Cour Pénale Internationale (CPI).
L’annonce a été faite à la radio nationale par le vice-président burundais Gaston Sindimwo.

Gaston Sindimwo assure que le Burundi est prêt à subir toutes les conséquences qui découleront de son retrait de la CPI.

Le Burundi est donc le premier africain à franchir cette étape.

En janvier dernier, certains pays africains sur une proposition du Kenya soutenue par le tchadien, Idriss Deby Itno, président en exercice de l’Union Africaine (UA), avaient fait part lors du sommet de l’UA de leur intention de quitter la CPI. On se rappelle aussi l’incident en Afrique du Sud, lors d’un sommet africain, quand la CPI avait demandé au président Jacob Zuma d’arrêter le président soudanais Omar El Béchir sous le coup d’un mandat de l’organisme international.

Et pour cause, les chefs d’Etat africains estiment que la CPI ne s’intersse qu’à eux.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.