Don't Miss

Niger: l’opposition boycotte le 2nd tour de la présidentielle

By on March 12, 2016

L’opposition nigérienne a annoncé vendredi un “boycott actif” du scrutin.
Ce développement est intervenu alors que selon des informations, Hama Amadou candidat pour le 2nd tour de la présidentielle,devait être évacué à l’hôpital de Niamey pour des soins le vendredi 11 mars 2016.

Détenu depuis quatre mois, Hama Amadou, ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée, est accusé de trafic d’enfants dans un dossier de « droit commun » selon le pouvoir, mais emprisonné pour une raison « politique » selon le candidat. Il est détenu depuis le 14 novembre à la prison de Filingué, à 180 km au nord de la capitale.

La Coalition pour l’alternance (Copa 2016), qui soutient la candidature de Hama Amadou, a annoncé que l’opposition avait décidé de boycotter le second tour, lors duquel le président sortant Mahamadou Issoufou brigue un nouveau mandat.

« Nous allons entrer dans un boycott actif », a affirmé lors d’une conférence de presse le porte-parole de la Copa 2016, Ousseïni Salatou. « Cette élection sera une élection où Mahamadou Issoufou sera en face d’un candidat fantôme ».

« Nous avons demandé à nos militants et à l’ensemble des patriotes de ne pas battre campagne et de ne pas sortir le 20 mars », a indiqué vendredi le porte-parole de la Copa 2016.

Au premier tour de la présidentielle, le 21 février, M. Amadou a obtenu 17,79% des suffrages contre 48,41% au président Issoufou.

Le 2 mars, la Copa a réclamé la libération de l’opposant afin qu’il puisse mener sa campagne et affronter en « toute régularité » le président sortant. Ses avocats ont déposé une demande de mise en liberté provisoire qui sera examinée le 14 mars par la justice.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.