Don't Miss

Burundi: un lieutenant-colonel assassiné

By on March 23, 2016

Un haut gradé de l’armée burundaise, le lieutenant-colonel Darius Ikurakure, a été assassiné par balles ce mardi 22 mars 2016.
Ikurakure était le commandant du bataillon de génie de Muzinda, un camp militaire au nord de la capitale. Il était régulièrement pointé du doigt dans la répression contre les opposants au troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

Les circonstances de sa lort sont jusqu’à présent encore floues. Le lieutenant-colonel Darius Ikurakure a été assassiné par un homme en uniforme dans les locaux de l’état-major vers midi. Le suspect aurait pris la fuite sans qu’on puisse l’identifier.

La nouvelle a été confirmée par le porte-parole de l’armée, qui a adressé ses condoléances à la famille du défunt. A Bujumbura, beaucoup craignent un nouveau cycle de violences.

Le nom du lieutenant-colonel revient très régulièrement dans les dossiers de disparitions forcées, de torture d’opposants mais, également, dans la répression violente qui a suivi les attaques des camps militaires mi-décembre 2015.

Ce soir, un climat de peur et d’angoisse régnait sur les quartiers contestataires de Bujumbura, les gens craignant que les compagnons d’armes du lieutenant-colonel Darius Ikurakure ne profitent de la nuit pour lancer des opérations punitives afin de le venger.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.