Don't Miss

Libye: signature d’un accord de réconciliation

By on December 18, 2015

Des délégués libyens ont signé jeudi un accord parrainé par l’ONU pour mettre fin à deux ans de guerre civile, ouvrant ainsi la voie à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale.

Des représentants des deux Parlements libyens rivaux ont signé, jeudi 14 décembre au Maroc, un accord pour sortir le pays du chaos. Un texte parrainé par l’ONU et déjà contesté. Car estimant que ceux qui le signaient ne les représentaient pas.

L’émissaire de l’ONU Martin Kobler, a estimé qu’il s’agit “d’un jour historique” qui marque une “ère politique pour la Libye.

Un accord de réconciliation signé in extremis. Les représentants des deux Parlements libyens ont fini par s’entendre sur la création d’un conseil présidentiel autour d’une personnalité indépendante des deux assemblées ennemies : Fayez el-Sarraj. A ses côtés, neuf députés. A la fois du Parlement de Tobrouk et du Congrès général national de Tripoli.

Pourtant, les deux présidents des Parlements rivaux ne reconnaissent pas ce texte et les principaux groupes armés de Tripoli n’étaient pas non plus présents pour le signer.

Sous quarante jours, cet accord prévoit que les deux Parlements rivaux se fondent respectivement en une chambre des représentants et en un conseil d’Etat, en plus d’un même pouvoir exécutif collégial.

Selon les observateurs, la communauté internationale a fait le forcing pour cet accord en espérant que le gouvernement d’union sera en mesure de lutter contre la progression du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.