Don't Miss

Djibouti : 19 morts dans des heurts avec la police

By on December 22, 2015

C’est la guerre des chiffres depuis hier à Djibouti. Des affrontements ont eu lieu à l’aube lundi à Buldhoqo, en périphérie de la capitale Djibouti-Ville, où se tenait une cérémonie traditionnelle selon l’opposition.

Dix-neuf personnes ont été tués par la police dans la banlieue, selon l’opposition. Le gouvernement quant à lui affirme de son côté mardi que neuf membres des forces de l’ordre ont été blessés après avoir été attaquées par des individus armés.

Le ministre djiboutien de l’Intérieur, Hassan Omar Mohamed, a indiqué dans un communiqué que “Plusieurs dizaines d’individus armés se sont regroupés avant de lancer une offensive contre les forces de l’ordre parmi lesquelles on dénombre neuf blessés dont un officier”.

L’Union pour le salut national (USN), une coalition de sept partis djiboutiens d’opposition, a assuré dans un communiqué que la police avait “abattu 19 civils”.

L’USN affirme ensuite avoir tenu une réunion pour discuter de la situation, au cours de laquelle la police aurait tiré à balles réelles et lancé des lacrymogènes, faisant plusieurs “blessés graves” parmi ses membres, dont son président Ahmed Youssouf Houmed.

Au pouvoir depuis 1999, le président Ismaël Omar Guelleh devrait se présenter à l’élection présidentielle prévue en avril 2016, pour briguer un quatrième mandat. La Constitution, amendée en 2010, ne limite plus le nombre de mandats présidentiels.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.