Don't Miss

RDC: hausse des produits de consommation

By on January 23, 2012

Les prix des produits de consommation courante s’affichent en forte hausse depuis le début de l’année en RDC à cause de l’entrée en vigueur d’une cette nouvelle taxe. Il s’agit de la TVA, la taxe sur la valeur ajoutée qui était pourtant censée remplacer d’autres taxes plus élevées.
Les consommateurs congolais ont surnommé la TVA « Tout va augmenter » ; et depuis son entrée en vigueur c’est effectivement ce qui se passe. Sur le papier, cela aurait dû être le contraire.

La TVA qui est de 16% vient à la place d’une autre taxe l’ICA (Impôt sur le chiffre d’affaire) qui était de 18%. En théorie, les prix auraient même pu baisser de 2%. Mais c’est tout le contraire. Par exemple la petite boite de tomate concentrée est montée de 25% Même chose pour le lait – qui est exonéré de TVA – qui est devenu 50% plus cher. Les commerçants ne se cassent pas la tête, ils ont augmenté les prix, empilant les taxes les unes sur les autres, ce qui est illégal selon le ministre des Finances Matata Ponyo :

« Quelqu’un qui superpose une taxe sur une autre ?cela c’est de la fraude purement ! C’est une infraction.et c’est punissable par la loi. Donc les opérateurs économiques qui seront attrapés en flagrant délit seront carrément sanctionnés »

Le flagrant délit n’est pas très compliqué à établir; quasiment tous les commerces le font. Le syndicat Union Nationale des Travailleurs Congolais, souhaite que les autorités prennent le taureau par les cornes, son vice-président Désiré Bompuku :

« Nous allons demander que le travail de contrôle des prix se fasse avec les organisations de la société civile, entre autres avec les syndicats »

L’enjeu est important. L’inflation avait été plutôt bien maîtrisée ces deux dernières années.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.