Don't Miss

Ghana: pas de dérogation pour André et Jordan Ayew

By on January 5, 2012

La CAN 2012 (Coupe d’Afrique des Nations) pose bien des tracas à l’OM. Si les Camerounais Nkoulou et Mbia seront là pendant le mois de janvier, les vice-champions de France vont perdre deux pièces essentielles : André Ayew et son frère Jordan.

Le club phocéen avait bien tenté de négocier et André Ayew avait fait un appel du pied. “On essaie de voir si on peut rester jusqu’à Caen. Ce sera compliqué mais on va voir. En tout cas, on donnera tout tant qu’on sera là. C’est important de jouer ce match au Stade de France car ça fait très longtemps que l’OM n’a pas gagné la coupe de France et pourquoi pas cette année ?, avait pourtant déclaré l’aîné sur le site du club. On jouera ce match avec beaucoup de sérieux et de détermination avant de peut-être partir pour la CAN. Mais je pense aussi que c’est important de jouer ce match à Caen qui peut nous emmener en demi-finale de coupe de la Ligue.”

Jusqu’au 8 janvier avec l’OM

Mais la Fédération ghanéenne est inflexible. La GFA a ainsi refusé la demande du club phocéen, qui voulait conserver les deux joueurs jusqu’au match de Lille en championnat, le 15 janvier. Soit une grosse semaine avant le début de la CAN. En revanche, l’instance dirigeant a accepté de laisser les deux fils d’Abedi Pelé avec leur club jusqu’au 8 janvier, date du début du rassemblement des Black Stars.

“Nous avons trouvé le meilleur accord possible. Parce que si vous faites une exception pour un joueur, il faudra la faire pour tous”, a expliqué à Kick Off Kwesi Nyantekyie, le président de la GFA, qui a également refusé des offres similaires d’Udinese pour Emmanuel Agyemang Badu et Kwadwo Asamoah ou de Rennes pour John Boye.

afrik.com

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.