Don't Miss

Congo: la toute première tablette tactile africaine

By on January 31, 2012

La commercialisation de la toute première tablette tactile présentée pour la première fois lors du sommet des nouvelles technologies, Africa Web Summit, en septembre 2011, à Brazzaville a débuté lundi au Congo. Son concepteur l’informaticien congolais Vérone Mankou la définit comme une « tablette tactile comme un mini-ordinateur dépourvu de clavier où tout se fait sur l’écran avec les doigts ».

La première tablette tactile africaine est donc née. C’est une première dans l’histoire des nouvelles technologies du continent.

Vérone Mankou n’a aucun complexe en ce qui concerne les autres outils informatiques occidentaux tels I-pad de Apple. Pour lui, sa tablette offre des opportunités intéressantes de collecte, de traitement, et de diffusion de l’information.
Baptisée Way-C: la “lumière des étoiles”, dans un dialecte du nord-Congo. Elle mesure 19 cm de long, 17 cm de large, est épaisse de 1,2 cm et pèse 380 grammes. Sa mémoire atteint 512 Mo et elle dispose d’un système wifi intégré.
La tablette a cependant été conçue au Congo mais assemblée en Chine, “pour la simple raison que le Congo ne dispose pas d’usine et pour des raisons de prix”.
“Elle est vendue exclusivement dans les boutiques Airtel Congo” de Brazzaville et Pointe-Noire, une société privée de téléphonie mobile filiale du groupe indien Bharti…
“Nous avons mis en place un dispositif et de la logistique pour commercialiser la tablette depuis vendredi. Aujourd’hui (lundi), chacun peut l’acheter”, a déclaré à l’AFP le jeune homme de 26 ans.
La tablette doit être commercialisée dans dix pays d’Afrique de l’ouest, en Belgique, France et en Inde à compter du 15 février, selon M. Mankou.
Son prix: 150. 000 FCFA (228 euros). Selon lui, « la particularité de sa tablette est qu’elle coûte quatre fois moins cher que celles qui sont sur le marché et elle est plus performante avec une autonomie de 10 heures de batterie ».
“Avec cette société nous avons également conclu un partenariat pour l’utilisation de la 3G parce que la tablette n’a que le wifi intégré”, a précisé l’inventeur.

Le financement du projet, né en 2006, s’élève à plus de 80 millions de FCFA (près de 122. 000 euros), essentiellement apportés par VMK, son entreprise de communication.

About Armand Djoualeu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.