Don't Miss

Madagascar: législatives de mars 2010: «une décision unilatérale»

By on December 18, 2009

Andry Rajoelina a pris la décision de tenir des élections législatives le 20 mars 2010. Cette décision qualifiée de l’unilatérale par l’opposition semble mettre fin au processus consensuel et inclusif émanant des accords de Maputo.
Reste que l’aval de la communauté internationale semble délicat à obtenir, et l’opposition, mise à l’écart, ne devraient pas non plus adhérer à l’initiative. Les délégations des 3 mouvances politiques malgaches, bloquées depuis dix jours à Pretoria, en Afrique du Sud, devraient rentrer dans la matinée du vendredi 18 décembre sur la Grande île.

« Décision unilatérale qui enterre les accords de Maputo », « calendrier trop rapide qui ne permettra pas une organisation efficace », « scrutin en pleine saison des pluies », les critiques étaient nombreuses jeudi 17 décembre à Antananarivo concernant l’annonce d’Andry Rajoelina d’organiser des élections législatives dès le 20 mars.

Le ministère de l’Intérieur a beau dire que la commission électorale indépendante assurera l’équité du processus, il faudra justement attendre la composition de cette instance pour juger de sa crédibilité.

Dans tous les cas même si Andry Rajoelina se veut le héros de la démocratie, beaucoup doutent que l’égalité des chances sera respectée et certains laissent déjà entendre qu’ils boycotteront le scrutin. Quelle valeur aurait alors l’Assemblée constituante ?

En instituant une transition dans la transition puisque les élus sont chargés de désigner un Premier ministre et qu’en attendant les ministres actuels sont sensés simplement évacuer les affaires courantes, Rajoelina a le mérite de débloquer une situation qui s’enlisait irrémédiablement. La solution retenue est-elle la bonne ? Seul l’avenir le dira.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.