Don't Miss

L’Erythrée sanctionnée par l’ONU

By on December 24, 2009

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mercredi 23 décembre des sanctions contre l’Erythrée pour son rôle déstabilisateur dans la région, son aide aux islamistes somaliens et son attitude hostile à l’égard de son voisin Djibouti.

La résolution 1907 a été approuvée par 13 des 15 membres du Conseil. La Chine s’est abstenue et la Libye, seul membre arabe du Conseil en ce moment, a voté contre.

La résolution gèle les avoirs de la direction politique et militaire du pays et lui impose des restrictions de voyages. Elle demande encore à l’Erythrée de retirer ses troupes d’une zone frontalière disputée avec Djibouti et de lancer des discussions afin d’arriver à « un accord acceptable » par les deux pays sur cette zone controversée.

L’ambassadeur érythréen, Araya Desta, a qualifié cette résolution de « honteuse, calquée sur les mensonges concoctés par le régime éthiopien et l’administration américaine ».

« Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution honteuse qui impose des sanctions à l’Erythrée. Nous n’avons jamais supporté aucun insurgé ni aucune opposition en Somalie. On respecte le peuple de Somalie. On veut qu’il connaisse la paix, la stabilité et l’unité. C’est notre devise, et c’est ce pourquoi on s’est battu depuis le début. Et on continuera à lutter pour que la paix, la stabilité et l’unité règne en Somalie », a affirmé l’ambassadeur Araya Desta.

Concernant le différend frontalier avec Djibouti, Araya Desta a déclaré : « Ça aussi, ça a été concocté par l’Ethiopie pour déstabiliser la région entière. Nous sommes sur nos territoires souverains et personne ne peut remettre en question ces territoires. En fait, pourquoi le Conseil de sécurité parle même de cela ? On ne comprend pas alors que l’Ethiopie occupe notre territoire depuis sept ans », a déclaré l’ambassadeur Araya Desta.

L’ambassadeur adjoint de la Libye à l’ONU, Ibrahim Dabbashi, a estimé que « les sanctions ne sont pas le meilleur moyen de résoudre des problèmes » et l’ambassadeur chinois, Zhang Yesui, a jugé que le « Conseil devrait manier l’adoption de sanctions prudemment ».

Les Etats-Unis ont de leur côté salué l’adoption de la résolution qui vise d’abord à « encourager l’Erythrée à cesser de déstabiliser la Somalie ».

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.