Don't Miss

Côte d’Ivoire : Grève système éducatif.

By on November 25, 2009

Dans un communiqué parvenu, l’Organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Opeeci) demande au ministre de l’Education nationale, Bleu-Lainé, de peser de tout son poids sur ses collègues ministres de la Fonction publique et de l’Economie et des finances « pour que les salaires et les arriérés dus aux enseignants soient effectivement payés pour libérer l’école », car, a-t-il dit, « Ce sont les élèves, les étudiants et leurs parents qui subissent les conséquences ».

En effet, il faut noter que depuis le 02 novembre dernier, les enseignants du supérieur, du secondaire (depuis le 12 novembre) et du primaire (depuis le 23 novembre) sont en grève illimitée. Face donc à cette situation qu’il qualifie de « désolante », le président de ladite organisation, Kadio Aka Claude, déclare que « les élèves sont aujourd’hui dans les rues et chez eux à la maison, alors qu’ils devaient être dans les classes et les amphithéâtres ».

Poursuivant, il accuse le pouvoir et les enseignants d’avoir trahi la confiance que les parents d’élèves ont placée en eux. « L’école ivoirienne aujourd’hui n’existe plus que de nom. Sa faillite est totale. C’est bien nos enfants qui vont être pénalisés car les résultats de fin d’année risquent d’être plus catastrophiques que l’année dernière », prévient-il. C’est pourquoi, Kadio Aka Claude demande au ministre de continuer sans cesse les négociations pour que des solutions acceptables soient trouvées, au lieu de se répandre dans les journaux pour vilipender les enseignants. Aussi, souhaite t-il que « le ministre change sa manière de gérer les crises de 1′école ivoirienne en associant de façon honnête et responsable tous ceux qui peuvent l’aider à dénouer les crises ».

CINTHIA R AKA    @LNV

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.