Don't Miss

2è journée Coupe Uemoa: Côte d’Ivoire/Burkina Faso (1-0).

By on November 26, 2009

Après leur première sortie, lundi, sanctionnée par un match nul contre les Aigles du Mali (1-1), les Eléphants ont affronté ce mercredi, les Etalons du Burkina Faso, pour la deuxième journée de leur poule. Affaiblis numériquement à la deuxième période, ils ont arraché leur victoire hier après-midi, sous un temps très ensoleillé, face à des Etalons qui sont passés à côté d’une véritable occasion en or.

La première mi-temps a tourné rapidement à l’avantage des Eléphants. Très présents sur toutes les balles, ils imposent leur jeu sur le côté gauche, le point faible de cette équipe du Burkina Faso. Après un quart de jeu, Adou Dago Blaise, le joueur du Sewé réussit une cacahuète, met toute sa force de frappe dans la balle qui tournoie pour se faufiler dans les buts du portier Burkinabè, Germain Sanou Moussa. La Côte d’Ivoire ouvre le score 1-0.
Encouragés par cette belle réussite de balle, les Éléphants se font de plus en plus menaçants. Mais le gardien des Étalons est bien décidé à ne plus laisser violer ses buts. Malgré de belles occasions de buts et une rigueur défensive, les Ivoiriens ne réussissent pas à doubler la mise.
A la reprise, les choses se gâchent. Diomandé Ahmed Hervé obtient son deuxième carton jaune qui fait office de carton rouge. Il est obligé de sortir. Les Ivoiriens qui jouent maintenant à dix, resteront tout de même dans le match, au grand dam des Étalons, Qui auraient pu profiter d’une telle occasion. Awa Serge Pascal, N’Goran Nicaise et leurs coéquipiers multiplient toujours de belles tactiques offensives qui restent infructueuses.
Le portier des Étalons, l’homme du match, a donné bien du fil à retordre aux attaquants ivoiriens qui sont restés perplexes devant ses beaux arrêts malgré tous leurs tirs bien cadrés. Ils essaieront en vain dans les derniers arrêts de jeu. Mais sous la pression des Étalons très à l’aise dans les contres, les Éléphants joueront très défense dans les ultimes dernières minutes du temps additionnel.

 A la 94è minute, l’arbitre donne enfin le coup de sifflet final. Les poulains de Kouadio Georges peuvent pousser un OUF de soulagement. Ils sont sortis donc indemnes de ce duel contre les Étalons du Burkina Faso

Richard .N

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.