Don't Miss

L’Afrique présente au 3è forum de coopération entre la Chine et le continent

By on September 4, 2018

Le 3e Forum de coopération entre l’Afrique et la Chine s’est ouvert à Pékin lundi 3 septembre 2018.
Plusieurs délégations du continent, des dirigeants de l’ONU et de l’Union africaine sont présents.
Ce forum professionnel placé sous le thème « Une communauté de destin et partenariat mutuellement avantageux », est une manifestation d’envergure en terre chinoise, premier partenaire commercial de l’Afrique.
Soixante milliards de dollars d’investissements ont été promis par la Chine.
Cependant, les critiques se font de plus en plus persistantes au sujet du risque de surendettement de certains pays africains vis-à-vis de la Chine.
Paul Kagame, le dirigeant rwandais qui occupe actuellement la présidence tournante de l’Union africaine, a renvoyé la balle dans le camp des pays occidentaux qui critiquent les investissements chinois. Il a déclaré : « Une autre facette de la question, c’est que ceux qui critiquent la Chine sur la dette donnent trop peu ».
Conscient de ces critiques, le président chinois Xi Jinping a voulu rassurer. Il a déclaré : « Les investissements chinois en Afrique viennent sans aucune condition politique. La Chine ne s’immisce pas dans les affaires intérieures de l’Afrique et ne lui impose pas sa volonté ». Pékin a rejeté les critiques selon lesquels qu’il ne s’intéresse qu’à l’extraction des ressources naturelles africaines.
Le président chinois a aussi promis que la dette de certains pays, les moins avancés, les plus en difficulté, serait en partie annulée. Il a reconnu certaines erreurs liées aux projets, insistant sur la nécessité de s’assurer de la viabilité commerciale de tous les projets, autrement dit éviter certains projets inutiles, ceux qui servent surtout à faire tourner les entreprises chinoises. « J’espère que nos entrepreneurs agiront pour assumer des responsabilités sociales et respecter la culture et les traditions locales », a déclaré Xi Jinping. « J’espère également que vous ferez plus pour la formation du personnel et l’amélioration de la vie des populations locales et que vous mettrez davantage l’accent sur l’environnement et les ressources », a-t-il ajouté.
Le quart des fonds annoncés pour 3 ans, soit 15 des 60 milliards de dollars, sera constitué d’aides sans contrepartie et de prêts sans intérêts.
Les pays africains ont bénéficié d’environ 125 milliards de dollars de prêts chinois entre 2000 et 2016, selon l’Initiative de recherche Chine-Afrique de l’Université Johns Hopkins de Washington.
La Chine veut continuer à investir massivement en Afrique, notamment dans le cadre des nouvelles routes de la soie, son grand projet diplomatique et économique, « One Belt, One Road », dans laquelle l’Afrique a une place importante à jouer. Le projet chinois a pour objectif de relier la Chine par mer et par terre à l’Asie du Sud-Est et centrale, au Moyen-Orient, à l’Europe et à l’Afrique.
ième économie du monde, la Chine reste souvent le dernier soutien des pouvoirs autocratiques en Afrique.
Le quart des fonds annoncés pour 3 ans, soit 15 des 60 milliards de dollars, sera constitué d’aides sans contrepartie et de prêts sans intérêts.

About AfricaTimes

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.