Don't Miss

Mali: IBK rempile pour un second mandat

By on August 16, 2018

Ce jeudi 16 août dans la matinée, les résultats provisoires de la commission électorale malienne annoncent la réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta avec plus de 67% des suffrages contre 32% pour son rival Soumaïla Cissé.

Le taux de participation quant à lui est en baisse… 34,54 %. Sur un peu plus de 8 millions de citoyens maliens inscrits sur les listes électorales, ils étaient plus de 3 millions à se rendre aux urnes pour le premier tour, contre à peine plus de 2,7 millions au second. Plus de 400 000 électeurs se sont donc détournés des urnes entre les deux tours.
Et comme au premier tour, des accusations d’irrégularités dans le processus électoral. La victoire annoncée d’IBK est donc amère. Un peu insipide. Mercredi, Soumaïla Cissé disait qu’il ne reconnaîtrait pas la victoire du président sortant, bien avant même que ne soient rendus public les résultats provisoires, dénonçant un «bourrage d’urnes».

Beaucoup d’observateurs redoutent que la contestation ne se déroule d’abord dans les rues maliennes où un important dispositif de sécurité avait été déployé avant la publication des résultats pour prévenir les risques de violences post-électorales.
Reconduit à la tête du palais de Koulouba, l’homme fort du Mali aura la lourde tâche de renforcer la sécurité d’un pays toujours en convalescence, sous le coup de la menace djihadiste malgré les interventions militaires internationales.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.