Don't Miss

Le coût des envois de fonds reste élevé en Afrique

By on June 20, 2018

Le coût moyen des envois de fonds s’établit à 9,3% du montant envoyé en Afrique subsaharienne pour l’année 2017.C’est ce qu’indique un rapport publié par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et par la Commission européenne (CE) à l’occasion de la Journée internationale des envois de fonds familiaux.

La plus grande partie de l’argent envoyé par les travailleurs migrants est utilisée pour couvrir les dépenses de santé, d’éducation et de ménage et, en période de crise, selon le FIDA. Il permet également de faire face aux pertes de récoltes ou à des urgences familiales.

Les envois de fonds peuvent être coûteux en raison de la conversion des devises ou des taux de commission élevés. Compte tenu de la contribution importante de ces expéditions à la réalisation de l’agenda du développement, l’ONU estime que les gouvernements et les organisations internationales devraient encourager une réduction des coûts, promouvoir l’inclusion financière et essayer de maximiser l’impact de ces ressources. Grâce à l’utilisation de nouvelles technologies, l’objectif 10 du développement durable (ODD) envisage de réduire les coûts de transaction à moins de 3% d’ici 2030.

En 2017, quelque 200 millions de migrants ont envoyé 481.000 millions de dollars à leur domicile, dont 46 000 dans des pays en développement. Ce montant est trois fois plus important que l’aide publique au développement et pourrait permettre de soutenir 800 millions de personnes dans le monde.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.