Don't Miss

Botswana: Masisi investi président

By on April 2, 2018

Le Botswana a investi dimanche son nouveau président, Mokgweetsi Masisi, au cours d’une cérémoniedestinée à souligner la passation de pouvoir en douceur qui a lieu dans ce pays.

La présidence de Ian Khama a pris fin samedi 31 mars après dix ans à la tête du pays et un an et demi avant l’élection présidentielle.

Ian Khama, le fils du premier président du Botswana après son accession à l’indépendance en 1966, a officiellement quitté ses fonctions samedi après les avoir exercées pendant dix ans, la durée maximale autorisée.

Le vice-président Mokgweetsi Masisi prendra les rênes d’un pays qui jouit d’une bonne gouvernance et d’importants revenus des secteurs du diamant, de la viande bovine et du tourisme.

Le Botswana est considéré comme le pays le moins corrompu d’Afrique par Transparency International mais est confronté à un taux de chômage croissant et à des tensions provoquées par le partage inégal des richesses provenant du diamant.

Mokgweetsi Masisi, 55 ans, est un proche de M. Khama et un vétéran du parti au pouvoir, le Parti démocratique du Botswana (BDP).

Le BDP a remporté haut la main les élections de 2009 et 2014. Mais les critiques de M. Khama ont pointé du doigt sa méthode toute militaire d’exercer le pouvoir, aux limites de l’autocratie.

Quatre partis de l’opposition ont annoncé qu’ils pourraient s’unir pour les élections de 2019 afin d’essayer de déloger le parti au pouvoir depuis l’accession du Botswana à indépendance.

Au cours d’une cérémonie d’adieux la semaine dernière dans son village, Serowe (est), M. Khama a reçu une profusion de cadeaux parmi lesquels un 4×4, 143 vaches, des centaines de poulets, l‘équivalent de quelque 44.000 dollars (35.700 euros) et une luxueuse caravane entièrement équipée.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.