Don't Miss

Ouganda: la fièvre de Marbug fait 2 victimes

By on October 20, 2017

Deux personnes succombent dans l’est de l’Ouganda, à la frontière avec le Kenya après avoir contracté la fièvre hémorragique de Marburg.

“Des échantillons de sang prélevés sur des personnes qui ont depuis succombé se sont révélés positifs au Marburg”, a déclaré une responsable du ministère ougandais de la Santé, le Dr Diana Atwine. “Pour le moment, nous ne savons pas si d’autres personnes que les deux victimes ont été contaminées, car les experts sont toujours en train d’enquêter et de sensibiliser la population aux dangers du Marburg”, a précisé Dr Atwine, appelant la population à la “vigilance”.

Des experts sont dépêchés dans le district de Kween pour des investigations afin de prévenir une éventuelle épidémie.

Le virus de Marburg est de la même famille que celui d’Ebola et figure comme lui parmi les agents pathogènes les plus virulents chez l’Homme, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Il se transmet par contact avec les liquides corporels (sang, selles, urine, salive, vomissures, sperme…) d’une personne contaminée.

Les personnes contaminées par ce virus connaissent très rapidement une forte fièvre, suivie de diarrhée, de vomissements et une hémorragie sévère.

Le taux de mortalité du virus de Marburg varie de 25% à 80% selon les épidémies et il n’existe ni traitement spécifique ni vaccin, d’après l’OMS.

déjà en octobre 2012, une épidémie de fièvre à virus de Marburg avait fait 15 morts sur 26 cas confirmés en Ouganda.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.