Don't Miss

Cameroun: 3 morts dans l’incendie d’une prison à Kumbo

By on September 1, 2017

Ce dimanche 1er octobre, les habitants des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest avaient décidé de manifester. En effet, c’est ce jour que les sécessionnistes du Southern Cameroon ont décidé de proclamer leur indépendance. Le gouvernement camerounais a été clair: pas de manifestation. Un impressionnant dispositif de sécurité a été mis en place depuis samedi pour pallier les éventuels troubles à l’ordre public. Les autorités ont également interdit tout regroupement public ainsi que la circulation entre les villes anglophones.
Jusqu’à cet après-midi, aucun incident majeur à signaler…
Tandis que l’attention se focalisait sur un clash à venir entre activistes et policiers, c’est la ville de Koumbo dans le département de Bui (région du Nord-Ouest) qui a cristallisé tous les regards.
Des détenus en auraient profité de l’incendie de la prison de la ville pour chercher à s’évader. La tentative d’évasion a été réprimée par les gardiens de la prison. 5 prisonniers ont été tués par balles et trois autres ont été grièvement blessés.

Quelques détenus dont le nombre exact n’a pas été communiqué, ont réussi à s’évader. Les 137 autres détenus ont été acheminés vers la prison centrale de Bamenda.

Pour l’heure, la cause de l’incendie n’est pas encore déterminée même si la piste criminelle est de plus en plus évoquée. Pour le gouverneur du Nord-Ouest, Adolphe Lelé Lafrique, l’incendie est lié à une tentative de mutinerie dans la prison.

Par ailleurs, les forces de sécurité ont patrouillé dans la ville de Buea, dans les quartiers où les indépendantistes avaient prévu de se rassembler.

Elles ont dispersé à coups de gaz lacrymogène quelques manifestants qui voulaient faire une marche à travers la ville.

About Armand Djoualeu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.