Don't Miss

Cameroun: la grippe aviaire de retour

By on June 1, 2016

Suite à une épizootie de grippe aviaire, le Complexe avicole de Mvog-Betsi, (localité située à quelques kilomètres de la capitale Yaoundé) vient de perdre environ 24 000 volailles,soit 75% de son cheptel, a annoncé le ministre camerounais de l’Elevage, Dr Taïga.

15 000 poulets sur 33 000 que comptait la ferme avicole de Mvog-Beti à Yaoundé ont été décimés par la maladie. Et par précaution, le reste a tout simplement été incinéré.

Afin d’éviter toute propagation, le Complexe avicole de Mvog-Betsi, l’un des acteurs les plus importants de l’aviculture au Cameroun, est pratiquement mis en quarantaine depuis la fin de la semaine dernière. Des équipes spécialisées y poursuivent des opérations d’incinération de tout le matériel de la ferme, ainsi que la désinfection totale du complexe, qui pourrait durer plus d’un mois.

Le gouvernement camerounais incite les aviculteurs à renforcer la vigilance et les mesures sanitaires au sein des fermes.
Déjà des voix se font entendre. En effet, les commerçants et les aviculteurs ont tout perdu ou presque. Et certains d’entre eux accusent le gouvernement d’amateurisme. Selon eux, des tests n’ont pas été réellement effectués.

l’Interprofession Avicole du Cameroun (IPAVIC) a estimé la production du Cameroun à plus de 50 millions de poulets de chair. Le manque à gagner, si ces bêtes étaient touchées par le fléau, avoisinerait alors les 800 millions de FCFA par mois.

Le dernier cas de grippe aviaire décelé au Cameroun remonte à mars 2006 dans la région de l’Extrême-Nord, lorsque des examens effectués sur une carcasse de canard avaient conclu à la présence dans son organisme du virus H5N1.

About AfricaTimes

One Comment

  1. Pingback: Africa | Torna la febbre aviaria in Cameroun

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.