Don't Miss

Nigéria: le Cameroun pointé du doigt

By on December 23, 2015

Le Nigeria accuse les troupes camerounaises d’avoir tué au moins 70 civils dans leur traque des djihadistes de Boko Haram à Gwoza, dans l’Etat de Borno.
Selon des témoins, les militaires seraient arrivés dans la région dimanche et auraient commencé à tirer sur les villageois.
Le porte-parole de l’Etat du Borno pour les groupes extrémistes, Abbas Gava, a indiqué que les villageois qui se sont enfuis ont rapporté que les membres de Boko Haram “sont entrés dans le village et les troupes camerounaises ont tiré sans hésiter”.
Des accusations graves balayées du revers de la main par le gouvernement camerounais qui a déclaré que “l’armée est entrainée à respecter les droits de l’homme”; Une opération coordonnée concernant plusieurs villages frontaliers autour du Lac Tchad a été menée fin novembre et a permis de libérer 900 personnes détenues en otages par Boko Haram.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.