Don't Miss

Rwanda: un général arrêté à Londres

By on June 23, 2015

Le lieutenant général Karenzi Karake, est le premier responsable de haut rang, parmi les 40 officiers du FPR sous le coup d’un mandat d’arrêt espagnol, à être arrêté.

Le général comme les autres officiers du FRP sont poursuivis pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis contre les Hutus au milieu des années 1990 dans le nord du Rwanda.

Trois humanitaires espagnols figurent parmi les personnes tuées sous ses ordres.
Les mandats d’arrêts ont été délivrés en février 2008 par le juge Fernando Merreles.

Mais le gouvernement rwandais a soutenu que les charges sont infondées.

Karenzi Karake a été officier de liaison du FPR à Kigali durant les pourparlers de paix avec le gouvernement Hutu.

Après la prise de pouvoir du FPR, à la suite du génocide en 1994, Karenzi a eu différents postes militaires notamment chef des renseignements et chef de la formation et des opérations.

Entre 2007 et 2009, il a été le commandant adjoint de la force conjointe de maintien de la paix de l’Union africaine et de l’Onu au Darfour.

Des agences de presse ont rapporté que l’ONU a reçu des pressions pour ne pas renouveler son contrat après que des agences des droits de l’homme ont fait part des poursuites du juge espagnol.

Le lieutenant-général Karenzi Karake a été le directeur général du service national de sécurité et des renseignements rwandais.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.