Don't Miss

Zimbabwé: lévées partielles des sanctions

By on February 20, 2014

Lundi dernier, l’Union européenne a suspendu partiellement des sanctions imposées au Zimbabwé depuis 2002 pour des violations des droits de l’homme.

Toutefois elles ne concernent pas le président Mugabé. La formation politique du président Mugabe, la Zanu-PF s’offusquait de voir que le chef de l’Etat restait persona non grata dans l’UE.

“Nous voulons la suppression complète des sanctions. Nous n’acceptons pas une suppression en pièces détachées”, a déclaré un porte-parole de la ZANU-PF Rugare Gumbo.

L’Union européenne a suspendu lundi la plupart des sanctions frappant encore le Zimbabwe, sauf pour le président Robert Mugabe et son épouse qui restent persona non grata en Europe.

Le couple présidentiel zimbabwéen est néanmoins invité au sommet UE-Afrique prévu les 2 et 3 avril à Bruxelles.

Une clause permet aux chefs d’Etat, de gouvernement ou simples membres d’un gouvernement placés sur une “liste noire” de se déplacer à l’occasion d’événements internationaux.

Au pouvoir depuis l’indépendance en 1980, M. Mugabe doit fêter ses 90 ans vendredi après avoir été réélu fin juillet 2013 dans des conditions dénoncées par l’opposition et les observateurs indépendants.

Le Zimbabwe n’est pas convié au sommet USA-Afrique organisé à la Maison Blanche les 5 et 6 août prochains.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.