Don't Miss

RCA: la CPI se saisit du dossier

By on February 8, 2014

Vendredi 7 février 2014, la procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a ouvert un examen préliminaire sur des crimes commis en Centrafrique depuis septembre 2012.

L’ouverture d’un examen préliminaire est l’une des toutes premières étapes du travail de la CPI.

“Mon bureau a pris connaissance de nombreux rapports faisant état d’actes d’une extrême brutalité commis par divers groupes et de la commission de crimes graves susceptibles de relever de la compétence de la CPI”, a déclaré Fatou Bensouda.

La situation en Centrafrique s’est déteriorée après le renversement du président François Bozizé en mars 2013 par la Séléka, milice armée, essentiellement composée des musulmans originaires du nord de la Centrafrique, du Tchad et du Soudan. Ensuite des paysans se sont mobilisés et dressés contre eux en devenant les “antibalaka”.
Des exactions sont commises de part et d’autres des deux camps et dans la population civile.
Malgré la présence des forces africaines et des forces françaises, des scènes insoutenables de violence sont vécues tous les jours: des centaines de meurtres, des actes de viol et d’esclavage sexuel, des pillages, des actes de torture, le recrutement d’enfants soldats…

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.