Don't Miss

Nigéria: massacre au Nord-est

By on February 17, 2014

Plus de 100 personnes ont été tuées samedi par des militants islamistes présumés dans le village d’Izghe, dans l’État de Borno (nord-est du Nigeria).

“Selon les informations que j’ai reçues jusqu’à présent d’Izghe, 106 personnes, dont une femme âgée, ont été tuées par les agresseurs, qui sont soupçonnés d’être des combattants de Boko Haram”, a indiqué le sénateur Ali Ndume.

L’attaque dans l’Etat de Borno intervient quatre jours après que 39 personnes ont été tuées dans un autre raid attribué également à Boko Haram.

L’attaque a eu lieu samedi dans le village à majorité chrétienne d’Izghe, dans l’État de Borno, placé sous état d’urgence depuis mai 2013. Selon des témoins, ils sont arrivés dans la nuit à bord de six camions et pour certains en motos. Ils portaient des uniformes militaires.

Le chef du gouvernement de l’Etat de Borno, Maina Ularamu, a ajouté que les assaillants ont aussi “pillé des commerces et des magasins de produits alimentaires, chargé leur butin dans des voitures appartenant aux habitants et ils ont fui dans la brousse”.

Ils ont demandé aux hommes de se rassembler à un endroit, et les ont massacrés.

Certains agresseurs ont aussi fouillé maison par maison à la recherche de gens qui se cachaient.

Un porte-parole de l’armée nigériane a déclaré qu’il n’avait pas encore les détails de l’attaque.

Par ailleurs, selon le porte-parole militaire Mohammed Dole, des hommes armés ont aussi attaqué samedi un village de pêcheurs sur le lac Tchad. Un habitant a raconté que les assaillants avaient ouvert le feu, provoquant la noyade d’habitants qui fuyaient dans le lac.

Cette attaque est la dernière d’une longue série malgré la vaste offensive lancée par l’armée nigériane contre Boko Haram depuis mai dernier dans 3 Etats placés en état d’urgence.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.