Don't Miss

Nigéria: Hollande en visite

By on February 27, 2014

Le président français François Hollande sera jeudi et vendredi l’invité d’honneur du Nigeria pour le centenaire de l’unification du pays.
Une visite d’une journée où il participera aussi à une conférence internationale sur la sécurité, la paix et le développement en Afrique. Il est d’ailleurs le seul chef d’Etat occidental invité à ce forum auquel assisteront nombre de dirigeants africains.

L’occasion pour le président français de renforcer la coopération, surtout en matière de sécurité dans le pays le plus peuplé d’Afrique, avec 170 millions d’habitants. En effet, il ne se passe pas une semaine sans une opération de Boko Haram dans le nord du Nigeria. Ce groupe islamiste qui massacre les civils comme les militaires dans le Nord-Est du pays. Il y a trois jours encore, des hommes armés ont attaqué le dortoir d’un lycée faisant 43 morts dans l’Etat de Yobe.

La France est par ailleurs prête à apporter sa contribution dans la lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée.

Goodluck Jonathan avait demandé à la France d’aider à la mise en place d’une coopération internationale pour lutter contre les islamistes de Boko Haram.

Mardi, le Nigéria a appelé à la mise en place d’une coopération internationale contre les fondamentalistes établis sur le pourtour du lac Tchad.

En économie, le Nigeria connaît un taux de croissance de 7% par an depuis 8 ans et son PIB est en passe d’être réévalué par le Fonds monétaire international (FMI), ce qui le propulserait devant l’Afrique du Sud, première économie du continent.
Au cours de ce voyage, un accord sera donc signé pour l’électrification de la région d’Abuja, car même s’il est le premier producteur africain de pétrole, le Nigeria souffre d’un déficit chronique en matière d’énergie.

La France souhaite diversifier des relations commerciales avec le Nigeria pour l’heure essentiellement axées sur les produits pétroliers, en développant les échanges dans d’autres secteurs, en particulier l’agroalimentaire, la distribution et les infrastructures.

Des accords devraient être signés avec l’Agence française de développement (AFD) pour l’électrification de la région d’Abuja et avec l’entreprise française Vergnet spécialisée dans l’éolien.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.