Don't Miss

Mali: plusieurs officiers aux arrêts

By on February 14, 2014

Le chef d’état-major particulier du président de la République, Yamoussa Camara a été mis sous mandat de dépôt hier jeudi 13 février par le juge Yaya Karembé, dans le cadre de la disparition, en 2012, de plusieurs militaires maliens.

L’ancien ministre malien de la Défense et actuellement chef-d’état major particulier du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, doit répondre de faits remontant à 2012 lorsque des militaires proches de Amadou Toumani Touré (le président renversé par le capitaine Sanogo) avaient tenté “une contre-tentative de coup d’Etat”.

Par ailleurs ce vendredi, trois militaires ont été écroués dans la même affaire. Il s’agit du général Sidy Touré, ancien patron de la Sécurité d’Etat, le capitaine Amadou Konaré, un des responsables du putsch de mars 2012, et le lieutenant (bien lieutenant) Tahirou Mariko, ex-aide de camp du chef des putschistes Amadou Haya Sanogo, a indiqué cette source judiciaire.

Début décembre 2013, un charnier contenant 21 corps a été découvert à une quinzaine de kilomètres de Bamako. Des personnes arrêtées pour la même affaire ont déjà affirmé qu’il s’agit bien des corps de militaires parachutistes.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.