Don't Miss

Côte d’Ivoire : bras de fer autour de l’annonce des résultats

By on December 1, 2010

Journée à rebondissement ce mardi 30 novembre 2010 à Abidjan autour de la Commission électorale indépendante (CEI) chargée d’annoncer le résultat du second tour de la présidentielle. En fin de journée, la presse a même pu assister à une altercation entre les deux membres de la CEI représentant le FPI du président Gbagbo et le président de la Commission venu pour livrer les résultats de trois provinces. Aucun résultat n’a finalement été donné mardi, et un nouveau rendez-vous a été annoncé pour ce mercredi matin. Rappelons que la CEI a jusqu’au 1er décembre au soir pour donner le résultat provisoire du scrutin. Un résultat qui devra être alors confirmé par la Cour suprême ivoirienne.
A ce stade, deux questions : 1 – La CEI pourra-t-elle proclamer les résultats ? 2 – Pourra-telle le faire en direct, sur les antennes de la Radio-télévision ivoirienne (RTI), comme lors du premier tour ? Mardi matin, soudainement, le studio de la RTI installé à la Commission a été démonté.

Mardi, à défaut du résultat du vote de dimanche dernier, la télévision nationale a diffusé à intervalles réguliers des informations relayant les arguments développés depuis dimanche soir par le camp présidentiel : un reportage sur une femme martyrisée par les Forces nouvelles à Korhogo, une conférence de presse d’observateurs africains affirmant que, dans la zone sous contrôle de l’ex-rébellion, aucun standard démocratique n’a été respecté, et une déclaration du porte-parole de Laurent Gbagbo réclamant l’invalidation des procès-verbaux de vote dans trois régions du nord.

Le RHDP réplique que tout cela n’est que pure intoxication. Il se dit serein, et sûr que les résultats, lorsqu’ils seront annoncés, consacreront Alassane Ouattara comme nouveau président de la Côte d’Ivoire. Il accuse son adversaire d’être dans une stratégie d’obstruction à la CEI, et de vouloir confisquer le pouvoir.

Quant à la communauté internationale, elle commence à donner de la voix. A deux reprises, ce mardi, Youn-jin Choi s’est rendu au siège de la CEI pour l’encourager à poursuivre son travail de compilation des résultats et à résister aux pressions. La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a appelé les Ivoiriens à laisser publier les résultats et à agir pacifiquement. La Cédéao les a exhortés à « maintenir la paix dans cette période très critique ». Le Parti socialiste français, membre de l’internationale socialiste – comme le parti de Laurent Gbagbo, a appelé « chacun à la responsabilité et au calme ».

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.