Don't Miss

Cameroun: les promesses de Paul Biya à Bamenda

By on December 9, 2010

Quand Paul Biya annonce la décision de créer une université à Bamenda, son discours est pendant quelques minutes interrompu par des applaudissements, cris et youyous des populations. Les Fons du Nord-Ouest n’ont pas pu se ressaisir sur leurs sièges avant de saluer cet acte du chef de l’Etat qui était en quelque sorte une réponse à l’une des préoccupations formulées quelques secondes avant par le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Bamenda, Vincent Nji Ndumu. Déjà en mars 2009, l’Ecole normale supérieure annexe de Bambili avait été ouverte et compte à ce jour 18 départements couvrant autant de disciplines au niveau des 1er et 2e cycles de l’enseignement supérieur. «L’Offre de formation à l’Ensab est désormais l’une des plus importantes du Cameroun. Elle accueille actuellement environ 3500 étudiants et pourra ultérieurement en recevoir davantage lorsque le programme d’extension des infrastructures en cours aura été mené à bien», a martelé le président Paul Biya.

Au sujet des infrastructures routières qui ne répondent pas toujours aux besoins des populations, malgré des travaux réalisés pour relier Bamenda à diverses localités de la région, le président Biya a promis des améliorations ; au même titre que les travaux de réhabilitation de la voirie de la capitale. Le fameux projet de la Ring Road qui dure depuis une vingtaine d’années n’était pas en reste. «En ce qui concerne la Ring Road dont je connais l’importance pour l’économie locale, a martelé le président Biya, sachez que des négociations se poursuivent avec de grandes sociétés de travaux publics en vue de la réfection totale de cette voie qui permettra d’exploiter le potentiel agricole et pastorale de cette région. Je puis vous assurer que la réhabilitation de votre réseau routier sera poursuivie. A moyen terme, il conviendra sans doute aussi d’envisager entre Bamenda et les régions voisines un axe routier mieux adapté aux exigences de votre région».

En plus des études qui pourraient aboutir à la construction à Bamenda d’un hôpital de référence, et en attendant la construction en 2011 d’un centre régional d’Imagerie médicale, Bamenda sera doté, dans le cadre du programme thermique d’urgence, d’une centrale électrique. «Ceci ne nous empêchera pas, à plus long terme, de prévoir la construction d’un barrage hydro-électrique sur le cours de la Menchum », a ajouté le président Biya. A l’en croire, la région du Nord-Ouest est très remarquable à travers son dynamisme économique, ses populations patriotes et ses riches valeurs culturelles. Parmi les fils et filles du Nord-Ouest qui ont marqué l’histoire politique du Cameroun, il a cité Ngom Jua, John Ngu Foncha, Solomon Tandeng Muna et Ndeh Ntumazah, alors président national de l’Union des populations du Cameroun pour qui des obsèques officielles avaient été organisées.

in La Nouvelle Expression.

About AfricaTimes

3 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.