Don't Miss

Madagascar: Rajoelina met en place le Parlement de transition

By on October 11, 2010

Andry Rajoelina continue la mise en place de son schéma de transition, institué il y a près de deux mois par l’accord politique d’Ivato, signé avec plus d’une centaine de parti. Lundi 11 et mardi 12 octobre va ainsi être installé un Parlement de la transition, composé d’un Conseil supérieur et d’un Congrès. Après la Conférence nationale il y a trois semaines et avant le référendum constitutionnel du 17 novembre, c’est une nouvelle étape importante. Même si les « trois mouvances » des anciens président restent à l’écart et que la communauté internationale regrette le manque d’unanimité, Rajoelina ne dévie donc plus de la ligne qu’il a tracé.

Trois cent quarante-six membres désignés dans un Parlement, cela laisse de la place pour donner un siège à presque tout le monde.

Au Conseil supérieur, chambre haute de 90 personnalités, ce sont les soutiens historiques d’Andry Rajoelina, les anciens de la Haute Autorité de transition qui sont les plus nombreux avec 25 membres.

Au Congrès, chambre basse 256 personnalités, ce sont les derniers ralliés réunis dans l’espace de concertation politique qui se taillent la part du lion avec 62 membres.

Un Parlement « symbolique »

Mais ce qui donne du poids à ces institutions, ce sont surtout tous les autres, ceux qu’on peut assimiler comme anciens représentants des trois anciens présidents : le TIM de Marc Ravalomanana décroche un total de 73 sièges ; les proches d’Albert Zafy et de Didier Ratsiraka, 9 chacun.

Sauf que tous ceux-là ont été dénoncés par leurs mouvances initiales qui ne leur ont pas donné leur accord. L’opposition radicale reste à l’écart du processus, mais que représente-t-elle aujourd’hui avec toutes ces défections ?

De toute façon, pour beaucoup d’observateurs, la mise en place de ce Parlement reste essentiellement symbolique. Même s’il sera chargé de voter la loi de finances, de ratifier les ordonnances et de superviser l’action du gouvernement, on peut douter de son influence réelle.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.