Don't Miss

L’Afrique espère un partenariat renforcé avec le monde arabe

By on October 11, 2010

Le 2è sommet afro-arabe s’est achevé dans l’après-midi du dimanche 10 octobre 2010, à Syrte, en Libye. Il a adopté une déclaration et un plan d’action pour renforcer le partenariat entre l’Afrique et le monde arabe. Un partenariat qui concerne quatre grands domaines: politique, paix et sécurité, ensuite échanges économiques, agriculture et sécurité alimentaire et enfin la coopération socioculturelle. Le sommet a connu une relative forte participation africaine. Les Africains qui fondent un grand espoir sur ce sommet qui ne s’était pas tenu depuis 33 ans.
Il y avait plus de 20 chefs d’Etat de l’Afrique sub-saharienne : une participation qui dépasse certains sommets de l’Union africaine. C’est la preuve sans doute que les Africains espèrent beaucoup du partenariat avec le monde arabe et ils l’ont fortement exprimé à Syrte et on l’aura compris à travers les déclarations que c’est le domaine économique, notamment en ce qui concerne les échanges et les investissements, qui intéresse au plus haut point les Africains.

Tous ont salué la tenue de ce sommet 33 ans après le premier du genre. « L’Afrique a de potentialité et le monde arabe dispose des ressources », a souligné le président gabonais Ali Bongo. Reste maintenant à renforcer la coopération qui existe déjà sur le plan bilatérale entre différents Etats des deux zones.

« Notre coopération n’est pas encore à la hauteur de nos ambitions », a déclaré le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping.

L’hôte du sommet, le guide libyen Mouammar Kadhafi qui a appelé les Arabes à investir en Afrique, a cependant prévenu : « les capitaux fuient les zones instables. Il faut donc travailler à la stabilité des Etats africains », a-t-il souligné.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.