Don't Miss

Guinée: un apaisement en vue du scrutin?

By on October 12, 2010

Armand Djoualeu

Les deux candidats à l’élection présidentielle du 24 octobre en Guinée, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, ont envisagé un gouvernement d’union nationale. Malgré les désaccords qui persistent sur l’organisation du scrutin, la campagne présidentielle a débuté hier lundi et doit se terminer le vendredi 22 octobre.
Les deux prétendants se sont à nouveau rencontrés ce mardi 12 octobre avec le secrétaire général de la Présidence Tibou Kamara. D’après ce dernier, ils ont finalement accepté la proposition du chef de l’État au cours de cette réunion.
Alpha Condé a d’ailleurs déclaré: « Nous avons décidé de lancer deux messages importants à nos militants et au peuple de Guinée. Le premier message, c’est que l’élection, ce n’est pas la guerre, nous allons mener une campagne civilisée et éviter
tout affrontement ». « Le second message, c’est que quel soit le vainqueur, il s’engage à former un gouvernement d’union nationale, afin que tous les Guinéens se donnent la main pour construire ce pays. Ensuite, nous avons décidé de garder le contact entre nous », a ajouté M. Condé.
Cellou Dallein Diallo a déclaré de son côté: « Nous nous sommes engagés à lancer un appel à nos partisans afin qu’ils fassent preuve de retenue, de responsabilité, afin d’éviter tout débordement pour que la campagne se fasse dans de bonnes conditions ».
Le président de la transition, le général Sékouba Konaté, avait proposé lundi soir aux deux candidats l’idée d’« un gouvernement d’union nationale ». M. Condé avait alors répondu que c’était « envisageable », tandis que M. Diallo suggérait « plutôt un gouvernement de large ouverture».

About Armand Djoualeu

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.