Don't Miss

Cameroun: une nouvelle entreprise d’énergie électrique

By on October 20, 2010

Le président de la République autorise Hydro Mekin, la société qu’il a créée avant-hier, à vendre et à distribuer l’électricité au Cameroun. Un privilège exclusif jusque-là détenu par le groupe américain.

Hydro Mekin. Entendez, Mekin Hydroelectric Development Corporation. C’est le nom de la société d’énergie électrique à capitaux publics que le président de la République, Paul Biya, a créée le 18 octobre 2010.

Son actionnaire unique est l’Etat du Cameroun. D’après le décret présidentiel, la société Hydro Mekin a pour mission de concevoir, financer, construire et exploiter la centrale hydro-électrique de Mekin et d’autres aménagements sur le bassin du Dja ainsi que la mise en place des équipements et infrastructures associés, liés à leur exploitation. A ce titre, la nouvelle société d’énergie électrique sera chargée «d’assurer la production, et éventuellement le transport, la distribution, la vente, l’exportation et l’importation de l’énergie électrique ; d’exercer toutes les activités ou opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières ou immobilières dans la République du Cameroun sous quelleque forme que ce soit, dès lors que ces activités peuvent se rattacher directement ou indirectement à son objet social ou à tous objets similaires, connexes ou complémentaires».

Hydro Mekin est placée sous la tutelle technique du ministère chargé de l’électricité et sous la tutelle financière du ministère chargé des finances.
Le texte de création d’Hydro Mekin est une première du genre au Cameroun. Il vient ainsi mettre fin au monopole que Aes-Sonel détient depuis 2001 sur la distribution, mais surtout sur la vente de l’énergie électrique. En effet, selon le contrat de licence de vente d’électricité conclu en application du contrat cadre de concession et de licence relatif à l’exploitation de plusieurs parties du secteur de l’électricité sur le territoire camerounais entre le Cameroun et la Société nationale d’électricité du Cameroun (Sonel) signé en juillet 2001, «la vente d’électricité moyenne tension ou haute tension à l’intérieur du périmètre de distribution sera assurée à titre exclusif par la Sonel pendant la période d’exclusivité ». L’article 4 du contrat de concession de distribution et vente d’électricité basse tension conclu entre la Sonel et l’Etat du Cameroun indique par ailleurs que «la Sonel disposera du droit exclusif d’assurer la distribution et la vente d’électricité basse tension à l’intérieur du périmètre de distribution pendant toute la durée du présent contrat».

Le 06 mars 2006, le ministère de l’Energie et de l’Eau et Aes-Sonel ont apporté un avenant aux textes ci-dessus cités. Dans cet avenant, le terme «période d’exclusivité» a été supprimé et le nom «Sonel» a été muté en «Aes-Sonel». Le décret de Paul Biya du 18 octobre dernier va donc à l’encontre de ces textes qu’avaient signés les ministres en charge de l’électricité et les responsables d’Aes-Sonel.

in Le Jour.

About AfricaTimes

20 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.