Don't Miss

Cameroun: Ekambi Brillant fête ses 40 ans

By on October 19, 2010

Il y a quarante ans que le musicien Ekambi Brillant s’est produit pour la première fois sur une vraie scène, avec ce que cela comporte comme dispositions professionnelles. C’était en juillet 1970. «Ce spectacle m’a tellement marqué! J’en avais fait trois au lieu d’un seul ce jour-là», se souvient l’artiste.

La célébration de ses quarante ans de scène a été lancée à Douala en début de mois, par un spectacle. Pour marquer cette commémoration, Ekambi Brillant a mis un nouvel album sur le marché discographique. L’opus intitulé «Muenya Call» a été présenté à la presse mercredi 13 octobre dernier, dans les locaux de l’hôtel Saint Edouard à Douala.

«Muenya Call» est en fait un répertoire de huit titres : «On reste ami», «A sango», «Londo nelongi», «Shame on you», «Sonya», «Poko poko ne wa», «Une bise svp », «So yambe». L’album n’est pas encore disponible sur le marché, mais est annoncé pour les prochains jours. Néanmoins, Ekambi Brillant a expliqué que sa nouvelle livraison est un mixage des rythmes camerounais dans lequel on retrouve notamment du makossa, un peu de bitkutsi et du mangambeu. « Ce mélange de rythmes, c’est pour montrer la force des musiciens camerounais qui sont les plus forts d’Afrique», a affirmé Ekambi Brillant. L’album a été réalisé depuis 2007. Sa sortie a été retardée «à cause du problème de piraterie qui mine la musique au Cameroun», a confié Ekambi Brillant.

«Muenya Call» a bénéficié notamment de la participation de Aladji Touré et Etienne Mbappè à la basse, du regretté Valéry Lobè à la batterie. Six titres de l’opus ont été enregistrés en France, deux autres au studio Makassi de Sam Fan Thomas à Douala. Le design de la pochette a été réalisé en Chine, a révélé l’artiste. Ekambi Brillant a en outre mentionné qu’il est actuellement en négociation avec l’opérateur de téléphonie mobile Camtel, pour la mise sur pied de points de vente de Compact disc (Cd) originaux. Les structures «Camtel help music store» seront opérationnelles dès la fin de ce mois d’octobre. « Pour lutter contre la piraterie», a indiqué Ekambi Brillant.

Le Jour.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.