Don't Miss

Mondial: le Ghana passe à coté de la 1ère finale du Mondial africain

By on July 3, 2010

Le Ghana est passé à côté de la première demi-finale de Mondial d’un pays africain pour un penalty manqué par Gyan à la 120e minute contre l’Uruguay (1-1, 4-2 t. a. b. ), laissant le champion du monde 1930 et 1950 raviver ses vieux souvenirs, vendredi à Johannesburg.

John Mensah, le capitaine, excellent sur le terrain, et le jeune espoir Dominic Adiyiah ont aussi fait pleurer l’Afrique, comme Gyan, en voyant Fernando Muslera stopper leurs tirs au but.

Le continent ne verra pas un de ses représentants dans le dernier carré, pour la première fois qu’il accueillait la Coupe du monde, et c’est l’Uruguay qui défiera les Pays-Bas mardi au Cap pour une place en finale. . .

La dernière fois que l’Uruguay a joué une demi-finale de Coupe du monde, il a été battu par le Brésil de Pelé (3-1 en 1970). La Celeste doit ce saut dans la machine à remonter le temps à Diego Forlan, auteur d’un coup franc direct somptueux alors que son équipe était menée (55), et à son gardien Muslera.

Le Ghana n’a pas fait mieux que le Cameroun (1990) et le Sénégal (2002), eux aussi quart de finalistes, battus par l’Angleterre (2-3 a. p. ) pour les +Lions Indomptables+, et par la Turquie (1-0 but en or) pour ceux de la Teranga.

Surtout, les Black Stars n’ont pas rempli la lourde mission dont ils étaient investis: atteindre au nom de l’Afrique le dernier carré, pour la première Coupe du monde organisée sur le continent. L’arrière-droit John Pantsil avait solennisé le match en se posant longuement en prière au moment d’entrer sur la pelouse pour l’échauffement, les bras levés vers le ciel, mais les Dieux sont restés sourds. i

Sulley Ali Muntari avait pourtant donné l’avantage au Ghana, d’une frappe logée le long du poteau juste avant la pause (45+2). Banni de la Coupe d’Afrique en début d’année pour indiscipline, Muntari, qui s’est encore disputé avec son coach pendant le Mondial, trouvait là une rédemption comme en offre quelque fois la Coupe du monde.

Sa frappe a fait bouillir la calebasse géante de Soweto, qui avait pris fait et cause pour la dernière équipe du continent encore en course. Mais Forlan a remis les équipes à égalité.

La Celeste s’est d’ailleurs créé plus d’occasions. Luis Suarez s’ouvrait ainsi beaucoup de brèches mais manquait de précision, notamment en gâchant un quatre contre trois en frappant au-dessus (81).

Mensah, le défenseur central et capitaine, a livré un très beau duel à Forlan, mais ne pouvait pas l’empêcher de marquer sur coup franc son troisième but de la compétition.

Le Ghana eu deux périodes de domination, d’abord le dernier quart d’heure de la première période, grâce notamment à Kevin Prince Boateng, virevoltant (retourné acrobatique manqué, 45).

Puis les Black Stars ont fini plus fort la prolongation, quand Gyan chipait un ballon dans la surface mais butait sur Andres Scotti (98), ou sur une tête juste au-dessus de Kevin Prince Boateng (118), avant que Suarez repousse de la main sur sa ligne une nouvelle tête ghanéenne. L’Uruguayen était expulsé et Gyan envoyait le penalty sur la barre. . .

Le Ghana n’a pas fini de se repasser ces penalties dans la tête. . .

Afp.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.