Don't Miss

Nigéria: Goodluck Jonathan suscite de nombreux espoirs

By on February 12, 2010

En remaniant immédiatement le gouvernement, le président intérimaire nouvellement désigné, Goodluck Jonathan, a prouvé qu’il avait désormais les rênes du pouvoir bien en mains. Il va examiner dans les plus brefs délais, la loi de réforme du secteur pétrolier. Il va devoir aussi relancer le processus de pacification du sud, la région pétrolifère du delta, où des groupes rebelles sont actifs.

Pour la plupart des Nigérians, c’est une bonne nouvelle, car le pays vivait au ralenti depuis trois mois, depuis l’hospitalisation du président Yar’Adua en Arabie Saoudite.

Il se trouve que Goodluck Jonathan est natif de la région du delta. Cette origine pourrait être un des principaux atouts du président par intérim pour renouer le contact avec des groupes armés.

Réussir à maintenir le delta du Niger en paix est d’une importance vitale. Le pays tire la quasi-totalité de ses revenus du pétrole de cette région. Or, les attentats contre les pipelines ont récemment repris après une trêve de trois mois.

Pour le principal groupe armé, le Mend (Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger), l’absence prolongée du président Umaru Yar’Adua a un impact négatif, car c’est lui qui pilotait personnellement le processus, aujourd’hui en panne.

Rappelons qu’après le cessez-le-feu, certains jeunes du delta sont partis de la région pétrolière, dans l’espoir d’être incorporés dans des programmes de formation. Mais la plupart des centres d’intégration qui ont été créés manquent d’équipements et les jeunes sont laissés à leur sort.

En tout cas, face à l’impatience de ces jeunes, Goodluck Jonathan devra agir rapidement et consolider les acquis du cessez-le-feu avant que la région ne s’enflamme à nouveau.

Mais pour l’heure, il ne peut que se limiter à des promesses, le gouvernement dont il hérite n’a guère de bonnes nouvelles à annoncer. Les coupures d’électricité ont redoublé depuis quelques mois, plongeant dans le noir de nombreuses régions du pays. Enfin, la hausse du prix de l’essence provoque de longues files d’attente dans les stations-services encore ouvertes.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.