Don't Miss

Madagascar: démission du vice-Premier ministre de la transition

By on February 13, 2010

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ny Hasina Andriamanjato a présenté sa démission vendredi 12 février 2010 pour, dit-il, « favoriser le processus de sortie de crise». Pour lui, la seule solution réside dans l’application des accords de Maputo. Un porte-parole de la présidence a indiqué que la démission de Ny Hasina Andriamanjato avait été acceptée. Andry Rajoelina devient de plus en plus isolé sur le plan diplomatique.

Ny Hasina Andriamanjato assure « vouloir aider Andry Rajoelina pour qu’il ne persiste pas dans ses initiatives unilatérales ». C’est le sens du message fort, qu’il veut donner à sa démission. Mais ce départ du ministre des Affaires étrangères aura des conséquences collatérales. En effet, il met à jour les dissensions au sein du gouvernement et certains de ses collègues pourraient lui emboîter le pas.

Un remaniement contraint donnerait l’impression que le régime subit les événements. Mais à plus large échelle, on constate déjà que l’édifice se lézarde. Plusieurs membres du Haut conseil de la transition confient désapprouver les choix actuels. Certains ont proposé d’autres scénarii, affaiblissant de faite Rajoelina.

Refuge doré d’une quarantaine d’habitués des manœuvres politiciennes qui ont participé à l’éviction de Marc Ravalomanana, le HCT (ex-Haute Autorité de transition) n’est certes pas le centre névralgique du régime actuel, mais son pouvoir de nuisance reste important.

Rajoelina apparaît ainsi coincé entre le marteau et l’enclume et aucune des options dont il dispose aujourd’hui ne semble pouvoir emporter une large adhésion.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.