Don't Miss

Le Cameroun emprunte 80 milliards de francs CFA à la Banque Mondiale

By on February 3, 2010

Deux conventions de crédits ont été signées vendredi dernier au ministère de l’Economie avec la représentante du groupe de la Banque mondiale au Cameroun. La première phase du projet régional Central african backbone (Cab) peut déjà être lancée. Les financements sont disponibles.

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis-Paul Motazé, a signé, avec la représentante de la Banque mondiale au Cameroun, Mary Barton Dock, une convention de crédit de 9,9 millions de dollars américain, soit environ 4,7 milliards de francs Cfa. Le projet Cab vise à doter le Tchad, le Cameroun et la Centrafrique des services de télécommunications à haut débit et à bas prix, via le câble à fibre optique installé le long du pipeline du Cameroun.

Le second accord de crédit a été signé entre Mary Barton Dock et Gérard Quentin, le directeur général de Camrail. Il s’agit de 150 milliards de dollars américain, soit environ 75 milliards de francs Cfa. Un financement qui permettra au Cameroun, notamment à la Camrail, de renforcer ses infrastructures ferroviaires et d’améliorer les routes Ngaoundéré-Garoua, Dabanga-Kousséri. Des axes routiers qui ouvriront le corridor Douala-N’Djamena et bien d’autres axes routiers pour le corridor Douala-Bangui. Gérard Quentin annonce par ailleurs que ce financement va aussi permettre l’achat d’une cinquantaine de wagons.

Pour Motazé, la mise en œuvre de ces différents projets et programmes « placera le Cameroun au centre de l’intégration sous-régionale et régionale à travers une meilleure connexion des pays de la zone Cémac ».

In Le Jour.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.