Don't Miss

Guillaume Soro au coeur de l’imbroglio politique ivoirien

By on February 17, 2010

En Côte d’Ivoire, des contraintes de dernière minute ont conduit le Premier ministre Guillaume Soro à reporter à une date ultérieure les consultations inscrites mercredi 17 février à son agenda. Un contretemps qui peut aussi bien illustrer les difficultés rencontrées par le Premier ministre à former son gouvernement, que sa volonté de prendre son temps pour y parvenir, avec, tout de même, deux atouts en main.Guillaume Soro devait rencontrer le patronat, la société civile, les organisations féminines, la majorité présidentielle ou encore les missions diplomatiques et les organisations internationales.
C’est une partie difficile que joue Guillaume Soro car le Premier ministre n’a pas vraiment les coudées franches.

Il est serré par le camp présidentiel et celui de l’opposition d’abord, le premier voulant un gouvernement, le second une Commission électorale, étant rappelé que le chef de l’Etat a prononcé la dissolution du premier comme de la seconde.
Guillaume Soro est également serré par le président Gbagbo et les manifestants ensuite, le premier le pressant de composer sa nouvelle équipe au plus vite, les seconds s’emparant de la rue dans un crescendo de protestations. Comment, dans ces conditions, contenter tout le monde et son frère ?

Mais Guillaume Soro a en main deux cartes maîtresses. D’une part depuis ce mardi 16 février, l’ex-rébellion des Forces nouvelles est en rangs derrière lui. D’autre part le président burkinabé Blaise Compaoré est à ses côtés. Selon l’entourage du facilitateur du dialogue inter-ivoirien, la lettre qu’il a adressée à Laurent Gbagbo suggèrerait à ce dernier de respecter l’Accord politique de Ouagadougou. Fort de ces soutiens, Guillaume Soro, signataire de l’accord du 4 mars 2007, consulte à son rythme.

A ce tapis vert ivoirien aussi, la donne, c’est important, mais le jeu de la carte, cela compte tout autant.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.