Don't Miss

Côte d’Ivoire: 252 radiés de la liste électorale

By on February 11, 2010

Le président du tribunal de Divo, dans le centre-sud du pays, a radié de la liste électorale les 252 inscrits qu’il avait jugés lundi 8 février. Sa décision avait été mise en délibéré. Selon la loi, la commission électorale indépendante doit avoir statué avant la justice, ce qui n’était pas le cas à Divo. Mais le juge local a trouvé la parade.

Les 252 radiés de la liste électorale à Divo n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. La décision du juge Tié Bi Foua est sans appel. Ils ne sont plus Ivoiriens. Pourtant, leurs cas n’avaient pas été soumis à l’appréciation de la commission électorale locale. Mais justement. Par exploit d’huissier, le juge de Divo a d’abord fait constater la carence de la commission électorale.

Puis, il a observé que la loi n’avait pas prévu l’éventualité d’une absence de décision de la commission. Alors, il s’est dit en son âme et conscience que la non-décision de la commission valait décision. Et qu’il était donc en droit de juger à son tour. Pour lui, c’était même un devoir, sous peine de commettre un déni de justice. Dont acte.

Et ce n’est pas fini, car le maire de Divo a demandé à la justice de rayer de la liste électorale près de 3 500 de ses administrés. Le juge a donc du pain sur la planche. Voilà pourquoi il procède par paquets de plusieurs centaines. Cette fois-ci, il s’agissait de 252 inscrits. Combien la prochaine fois et à qui le tour ? L’avocat du demandeur avait dit que la liste électorale était « infestée » de non-Ivoiriens. Ces radiations de masse ? La réponse prophylactique du juge de Divo, en quelque sorte.

RFI.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.