Don't Miss

Somalie: une rançon provoque des violences

By on January 19, 2010

Des pirates somaliens se sont affrontés dans de violents combats pour mettre la main sur la rançon de plusieurs millions de dollars versée en échange de la libération, le lundi 18 janvier 2010, du superpétrolier grec Maran Centaurus, l’une de leurs plus grosses prises à ce jour. Le navire fait route vers Durban, en Afrique du Sud, sous escorte d’un navire de la force navale européenne dans la région.

Le partage de la rançon du Maran Centaurus aurait mis le feu aux poudres. Il faut dire que la somme a de quoi aiguiser les appétits. D’après plusieurs sources, ce serait l’une des plus grosses jamais versées aux pirates : entre 5 ,5 et 7 millions de dollars.

Le butin devait être livré dimanche 17 janvier aux preneurs d’otages contre la libération du navire. Mais peu avant l’échange, un groupe rival quitte la côte somalienne et tente de prendre d’assaut le Maran Centaurus pour court-circuiter l’opération.

Une troisième bande de pirates, alliée aux preneurs d’otages, intervient, tue deux assaillants et met les autres en fuite.

Avec une dizaine d’heures de retard, la rançon est finalement livrée sur le bateau aux preneurs d’otages.

D’après l’organisation Ecoterra, basée dans la corne de l’Afrique, les bandits se rendent ensuite à terre, dans leur repaire d’Harardéré. Ils mettent l’argent dans une maison placée sous surveillance armée.

Et c’est à ce moment qu’un second affrontement éclate pour le contrôle du butin. Les auteurs de la prise d’otages sont de nouveau attaqués par des rivaux.

Selon plusieurs témoins, les combats menés à l’arme lourde dans les rues du village, ont fait au moins un mort et plusieurs blessés.

Rfi.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.