Don't Miss

Côte d’Ivoire : Déchets toxiques, le comité d’indemnisation des victimes bloqué.

By on October 26, 2009

Des victimes de déchets toxiques conduites par M. Motto Esaïe, chef de Djibi village, se sont rendues, hier, à notre rédaction.

Elles y sont venues pour porter plainte contre la décision de séquestration du compte bancaire devant servir au dédommagement des victimes.
Elles exigent la levée immédiate et sans condition de cette mesure et la poursuite du paiement des indemnisations.
Puis la protection par l’Etat, de tous les membres du cabinet Leigh & Co, durant toute la période de paiement. Dans une déclaration rédigée à cet effet, Motto Esaïe, principal initiateur des démarches auprès du Cabinet Leigh & Co, se dit surpris par les agissements d’un certain Gohourou Claude qui, disant agir au nom du Chef de l’Etat et de certaines autorités, a suscité la séquestration dudit compte.
Il précise que la plainte des victimes a été individuelle et que personne ne peut parler au nom de toutes les victimes. Motto Esaïe demande au Chef de l’Etat de réagir le plus rapidement possible pour mettre fin à ce qu’il appelle «une intoxication de nature à porter atteinte à sa crédibilité dans cette période très sensible».
Puisque, dira-t-il, «toutes les victimes racontent que c’est Gbagbo qui a bloqué leur argent».
M. Motto indique qu’il ne connaît cet individu ni d’Adam ni d’Eve et qu’il n’agit qu’en son nom et en celui de ses commanditaires.
Toutefois, il se réserve le droit de porter plainte contre lui pour usurpation de titre.
«Nous disons que nous avons beaucoup souffert du déversement des déchets toxiques et nous attendons toujours que les vrais coupables soient démasqués et sévèrement punis, comme nous l’avaient promis les autorités de ce pays», ajoute-t-il.

Il appelle toutes les victimes à se rendre dès mardi au Palais de justice pour que justice soit rendue. Et précise que c’est librement que «nous avons signé et accepté le montant de 750.000F Cfa qui leur a été proposé et que le Cabinet a informé les autorités ivoiriennes avant d’entreprendre l’opération d’indemnisation».

Richard. N
Source: Fraternité Matin

About AfricaTimes

24 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.