Don't Miss

Gabon: Port-Gentil: calme précaire

By on September 7, 2009

Aucun incident n’a été signalé dans la nuit de dimanche à lundi à Port-Gentil. L’annonce de la victoire d’Ali Bongo à la présidentielle du 30 août avait provoqué des émeutes dans la deuxième ville du Gabon.

La situation revenait lundi progressivement à la normale à Port-Gentil (ouest), la capitale pétrolière du Gabon, où les violences post-électorales ont fait trois morts selon les autorités.

Lundi matin, taxis et véhicules commençaient de nouveau à circuler dans le centre de la ville, qui est toujours sous couvre-feu et où, pour la première fois depuis jeudi soir, aucun incident n’a été signalé dans la nuit.

Si beaucoup restaient encore fermés, quelques magasins, dont des pharmacies, étaient ouverts et des clients pouvaient accéder à des guichets de banques, qui n’avaient toutefois pas mis en service leur porte d’accès centrale.

Militaires moins visibles

Dans cette partie centrale de la ville, les militaires, envoyés en renforts depuis Libreville, étaient moins visibles que la veille.

Fief de la contestation, Port-Gentil a connu trois nuits d’émeutes et de pillages après l’annonce de la victoire d’Ali Bongo à l’élection présidentielle du 30 août.

Ces violences ont fait trois morts, selon les autorités. Mais le bilan pourrait être plus élevé, selon des témoignages encore difficiles à vérifier.

Afp

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.