Don't Miss

Nigéria: affrontements sanglants dans le nord

By on July 27, 2009

Des affrontements opposant dimanche des forces de l’ordre à des membres d’une secte islamiste radicale dans le nord du Nigeria ont fait 39 morts, selon un bilan communiqué par la police.

“Trente-neuf personnes ont été tuées, dont un soldat, tandis que deux policiers et 16 membres (de la secte) Taliban ont été blessés”, a déclaré à l’AFP Mohammed Barau, porte-parole de la police de la ville de Bauchi, où ont eu lieu les combats.

“Nous avons procédé à 176 arrestations”, a ajouté M. Barau, joint par téléphone.

La police avait fait état dans la matinée de cinq morts parmi les membres de la secte apparue au Nigeria en 2004 et qui se réclame des talibans d’Afghanistan.

Un infirmier au Bauchi Specialist Hospital avait indiqué à l’AFP que 42 dépouilles, essentiellement des membres de la secte, avaient été transférées à l’hôpital.

Le gouverneur de l’Etat de Bauchi, dont la capitale est éponyme, a instauré un couvre-feu de 21H00 à 6H00 du matin.

“Conséquence de la crise qui a embrasé certaines parties de Bauchi ce matin, je décrète le couvre-feu à compter de ce soir”, a déclaré Isa Yuguda au cours d’une conférence de presse.

La mesure sera maintenue “aussi longtemps qu’il le faudra pour rétablir une paix durable dans cette ville”, a-t-il ajouté.

AFP.

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.