Don't Miss

Afrique du Sud: 2e jour de grève des employés municipaux

By on July 28, 2009

Les employés municipaux, qui réclament 15% d’augmentation salariale, étaient en grève mardi pour le deuxième jour consécutif en Afrique du Sud, où étaient à nouveau prévues plusieurs manifestations de protestation.

Les syndicats d’employés municipaux Samwu (Syndicat sud-africain des employés municipaux) et Imatu (Syndicat indépendant des employés municipaux et de leurs alliés), qui représentent quelque 150. 000 employés municipaux, ont prévu de continuer ce mouvement de grève au moins jusqu’à mercredi.

“Demain (mercredi), nous allons organiser une réunion pour décider si nous acceptons ou rejetons l’offre” de notre employeur qui vient de proposer une hausse des salaires de 13%, a déclaré le secrétaire général du Samwu, Mthandeki Nhlapo.

Des milliers d’employés des services de l’eau, de l’électricité, des travaux publics, de la santé, de la police et des transports publics, ont manifesté lundi dans les principales villes du pays où plusieurs incidents ont été reportés.

Douze personnes ont été légèrement blessées lors d’une manifestation à Plettenberg Bay (sud-ouest), où deux personnes ont été arrêtées pour violence, selon l’agence sud-africaine Sapa, tandis que 25 personnes ont été arrêtées pour violence et détérioration de bâtiments à Polokwane, selon la police.

Dans un communiqué, le ministre du Travail, Membathisi Mdladlana, a “vivement condamné” mardi ces violences.

Le mouvement de grève intervient au moment où les partenaires sociaux négocient, comme chaque année pendant l’hiver austral, les salaires. Cette période est depuis des années synonyme de grèves dans la principale puissance économique du continent africain.

Le président Jacob Zuma, élu il y a deux mois, a fait de la lutte contre la pauvreté une de ses priorités mais sa marge de manoeuvre reste étroite avec l’entrée en récession au début de l’année de l’Afrique du Sud.

AFP

About AfricaTimes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.